Logo 15e anniversaire
ACCUEIL BILLETTERIE FESTIVAL IMPLIQUEZ-VOUS SALLE DE PRESSE CONTACT ENGLISH
2017
2017

EXTRAITS DE LA REVUE DE PRESSE 2011

LE DEVOIR - Ce rendez-vous musical réunit innovation, qualité et convivialité : il y a une atmosphère Montréal baroque qui réussit, dans un esprit de partage, à abolir les frontières entre artistes et public.

LA PRESSE - Les prestations... sont celles de véritables inconditionnels du baroque

LE JOURNAL DE MONTRÉAL - Toujours amusant dans son propos, musicalement impeccable

THE GAZETTE - The attractions are considerable.

ESPACE MUSIQUE - Un happening festif annuel

LE DEVOIR -  La personnalité de Susie Napper, sa capacité à réunir autour de son projet des talents qui s’y investissent vraiment n’est évidemment pas étrangère à cette atmosphère de communion rare et précieuse (du Festival Montréal baroque). Cet investissement collectif forcené était patent lors des deux premières soirées dont le point commun était de réinventer le passé.

EXTRAITS DES ANNÉES ANTÉRIEURES

« Montréal Baroque réunit la galaxie d’ensembles réputés qui font de Montréal un temple de la musique ancienne, où convergent de grosses pointures venues de partout pour l’occasion. »
La revue l’Actualité, 2009

« Non seulement Montréal baroque porte fièrement le nom de la métropole, mais en plus, ce festival annuel défend les couleurs de cette métropole avec un retentissement international croissant »
Le Devoir, 2008

« Montréal Baroque, ce n’est pas qu’une programmation de concerts. C’est aussi une grande fête dans le Vieux-Montréal. »
Le Devoir, 2009

« I dragged myself out of bed at some ungodly hour, muttering about whatever Baroque extremist was responsible for a 7 a.m. ‘Celestial Harp’ concert. But cycling through silent streets dappled in early morning sunlight and descending into Notre-Dame-de-Bon-Secours’s crypt for a meditative presentation of 17th-century Italian works from Irish harpist Maria Cleary, I began to feel the stirrings of... could it be baroque-ism? »
The Gazette, 2007

« Avec peu de moyens et une toute petite équipe, Montréal baroque réalise véritablement des merveilles. Toujours sous des thèmes différents, il promène visiteurs et mélomanes sous d’autres cieux avec bonheur, intelligence et un brin de folie. »
Le Journal de Montréal, 2008.

« If it ain’t baroque, don’t fix it. This year’s Baroque Festival in Old Montreal veers far and often from the expected European path. »
Montreal Gazette, 2008

« Ce festival, né en 2003, s’est fortement implanté dans notre paysage musical par son caractère unique et ses originalités, comme le concert du dimanche matin à 7h (déjà archi-complet!) ou l’investigation de lieux de concerts inhabituels, avec même, cette année, un ‘lieu mystère’. »
Le Devoir, 2007

« The Montreal Baroque Festival isn’t your average classical festival. The six-year-old event has earned its stripes by taking an unusually enlightened approach to early music — namely by thinking broadly— and this year’s edition is its most innovative yet. »
Montreal Gazette, 2008

« Le Festival Montréal Baroque fait littéralement vibrer le Vieux-Montréal en mode 17e-18e siècles, pour le plaisir du mélomane averti et du touriste de passage. Avec des artistes de renom, une foire, de l’animation dans les rues, des concerts intérieurs et extérieurs dans les plus beaux lieux et sites historiques, c’est un rendez-vous incontournable. »
Guide Arc-en-ciel, 2008.

« La plus belle manifestation musicale montréalaise créée ces dernières années mérite tous les éloges. »
Le Devoir, 2006

« A summer festival that sparkles with creativity, quirkiness and fun. A street parade, instrument making, even a chance to dance… one Montreal festival is reinventing the classical-music festival. »
The Globe & Mail, 2006

« Un grand festival qui se démarque »
www.bonjourquébec.com, site touristique officiel du gouvernement du Québec, 2006


« Dès sa première année d’existence, en 2003, le Festival Montréal Baroque, animé par Susie Napper, a su cultiver une couleur, une ambiance particulières... Tout festival qui ose programmer un concert à 7h du matin dans une crypte a forcément quelque chose de spécial... ce petit brin de folie nécessaire à toute aventure audacieuse. »
Le Devoir, 2004

« Les organisateurs du premier Festival Montréal Baroque ont de toute évidence bien fait leurs devoirs. La soirée d’ouverture (...) fut une réussite, de la grande affluence à la grande qualité des concerts présentés. »
La Presse, 2003

« Susie Napper vient de mettre au monde un projet rassembleur dont nous nous rappellerons l’an prochain... une formule aussi vivante doit être reprise pour le plus grand bonheur des mélomanes.»
Le Devoir, 2003