Prix du CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL
Lauréat musique (2007)

5 Prix OPUS
(musiques médiévale, de la renaissance, baroque)
Disques et concerts de l’année





« Montréal Baroque réunit la galaxie d’ensembles réputés qui font de Montréal un temple de la musique ancienne, où convergent de grosses pointures venues de partout pour l’occasion. »
La revue l’Actualité

« Non seulement Montréal baroque porte fièrement le nom de la métropole, mais en plus, ce festival annuel défend les couleurs de cette métropole avec un retentissement international croissant. »
Le Devoir


UN PEU D'HISTOIRE


Depuis 2003, Montréal Baroque fait vibrer le Vieux-Montréal aux rythmes des 17ème et 18ème siècles
. Tous les ans, au mois de juin, le Festival s’avère un rendez-vous musical couru. Au programme : un défilé, des concerts payants et gratuits dans divers lieux historiques du Vieux-Montréal, des soirées d’improvisation dans un café sympathique, des conférences, des cours de maître et quelques délices culinaires!


Le Festival est reconnu à la fois pour son exceptionnelle qualité que pour son originalité. Au fil des ans, des centaines d’artistes québécois, canadiens et étrangers de réputation internationale s’y sont produits. Les concerts ont lieu dans une multitude de lieux historiques, chacun choisi en fonction de ses qualités acoustiques et de son caractère : de la magnifique succursale de la Banque Royale sur la rue Saint-Jacques, au décrépi Hangar 16 dans le Vieux-Port, les festivaliers en ont vu de toutes natures.

Les sites à ce jour comprennent : La chapelle et la crypte Notre-Dame-de-Bon-Secours, la chapelle Sacré-Coeur de la Basilique Notre-Dame, le grenier et le jardin de la maison Pierre Calvet, le lieu historique national  Sir-George-Étienne-Cartier, le Château Ramezay, le Musée Pointe-à-Callières, la station de pompage, le jardin de la maison Papineau, le Hangar 16, la fonderie Darling, la Banque Royale (rue Saint-Jacques), le Marché Bonsecours, le Centre du Commerce Mondial, l’ancien théâtre La Poudrière du musée Stewart , la Place Jacques-Cartier, la Place d’Armes et le Hall d’honneur de l’Hôtel de ville.


La programmation annuelle du Festival est conçue selon un THÈME - les compositeurs pécheurs en 2011 avec PÉCHÉS CAPITAUX; la recherche de l'harmonie des SPHÈRES (2010);  Purcell mort d'une surdose de CHOCOLAT (2009); musiques anciennes de tous les continents avec SIROP, SOIE, SAFRAN (2008); le voyage d'Orphéo DU CIEL AUX ENFERS (2007); pour souligner les anniversaires de Mozart et de Marais, M (2006); l'union entre la musique et le plaisir des sens avec FRUITS DE LA PASSION (2005); le 400ème anniversaire de l'arrivée de Samuel de Champlain en Amérique avec D'AMOUR ET D'EAU SALÉE (2004); le cycle de la vie avec LE MONDE À L'ENVERS (2003).

Le grand succès du Festival de musique Montréal Baroque prend sa source dans la créativité débordante, le charisme exceptionnel et le brin de folie de Susie Napper, la fondatrice et directrice artistique de Montréal Baroque. Elle a su développer un événement cher à un public enthousiaste, curieux et avide de découvertes, ainsi qu'aux artistes qui y trouvent une occasion en or de repousser les frontières de la musique ancienne.

MERCI aux nombreux partenaires
qui ont accordé leur appui pour faire de Montréal Baroque un événement musical d'une qualité exceptionnelle.



SUSIE NAPPER
Virtuose de la viole de gambe et du violoncelle baroque

FONDATRICE ET DIRECTRICE ARTISTIQUE
MONTRÉAL BAROQUE

CO-FONDATRICE
LES VOIX HUMAINES
Duo de violes de gambe avec Margaret Little

FEMME DE MÉRITE - ARTS ET CULTURE
Y des femmes (2011)

PRIX OPUS
Interprète de l’année (2007)
Les Voix humaines
Personnalité de l’année (2002)



Citoyenne du Canada, du Royaume-Uni et des États-Unis, Susie réside à Montréal (Québec) depuis 1980. Gambiste et violoncelliste baroque, elle joue régulièrement avec des ensembles de Montréal (Caprice, Masques, Boréades, Studio de musique ancienne de Montréal), de Toronto (Tafelmusik, Opera Atelier, Toronto Consort), de Vancouver (Early Music Vancouver) et d’Europe (dont l’Ensemble Ausonia en Belgique et Capriccio Stravagante de Paris).

Fondatrice et directrice artistique de Montréal Baroque, Susie a aussi co-fondé, avec Margaret Little, un duo de violes de gambe, les Voix humaines. Fondé en 1982, le duo compte plus de 30CDs à son actif. Il effectue des tournées sur tous les continents, se produisant, tous les ans, au Canada et en France et régulièrement dans divers pays (États-Unis, Pologne, Royaume-Uni, Portugal, Espagne, Belgique, Australie, Japon, Chine, Indes, Israël). Le duo a remporté plusieurs prix OPUS pour leurs enregistrements ainsi que des Diapasons d’Or.

« Les Voix humaines atteignent assurément le plus haut niveau d’excellence sur instruments anciens que l’on puisse trouver en Amérique du Nord. »
Gabrielle McLaughlin (The Whole Note)


Diplomée en violoncelle du Conservatoire de Paris, du Juilliard School de New York et du Guildhall School of Music à Londres, Susie enseigne le violoncelle baroque aux universités McGill et de Montréal, et donne des cours privés en viole de gambe ainsi que des masterclass dans le cadre de ses tournées nationales et internationales.


L'ÉDITION 10ÈME ANNIVERSAIRE  - "APOCALYPSE: RÉVÉLATIONS, TRANSFORMATIONS" (21-24 juin 2012)

La 10e édition du Festival Montréal Baroque se tenait du 21 au 24 juin 2012 – année qui, selon le calendrier maya, serait celle de la fin du monde... Que faire si ce n’est choisir APOCALYPSE pour thème !  Mais attention, l’origine grecque du mot signifie la « transformation », celle qui « soulève le voile afin de révéler le caché ». Ainsi, l’Apocalypse Montréal Baroque évoqua  certes les scénarios grandioses de la fin des temps mais aussi ceux de la transformation. Avons-nous eu droit à  l’apparition d’un prince suite à un baiser donné à un crapaud ? Les Festivaliers sauraient vous répondre!

Gala d'ouverture

La 10e édition du Festival débutait en grand, le jeudi 21 juin à 19h30 dans l’enceinte à l’acoustique exceptionnelle de la Fonderie Darling. Y retentirent DEL FIN DE LES TIEMPOS, des chants péruviens de fin de monde de Martinez Compañon; MISSA ET ECCE TERRAE MOTUS, la messe de la terre qui tremblera d’Antoine Brumel, MÉDÉE de Nicolas Clérambault et L'APOTHEOSE DE LULLY selon François Couperin. Étaient de la fête, pour ce gala musical entrecoupé de savoureux délices et d’originales surprises, le Studio de Musique ancienne de Montréal, les Boréades, les ensembles Masques et Proemio, et les danseurs des Jardins chorégraphiques.

Vedettes internationales – trompettes naturelles et barde

Le vendredi 22 juin à 19h30, le Festival présentait une grande première : un concert de virtuoses de la trompette naturelle — Jean-François Madeuf (France) et Graham Nicholson (Hollande) — LES TROMPETTES DE L’APOCALYPSE avec des œuvres de Biber, Schmelzer, Vejvanovsy. Ce concert était suivi à 21h30 par Benjamin Bagby (Allemagne), ce barde à la harpe qui parcourt le monde depuis plus de 20 ans à narrer avec brio l’histoire de BEOWULF combattant monstres et dragons.

Sublime ballet équestre

Le samedi à 14h30, le Festival célébrait prince et princesse avec LE CARROUSEL DU ROY, un ballet équestre inspiré des fiançailles de Louis XIII en 1612. Cette production avec quatre chevaux en caparaçons venant de Versailles et un orchestre de 20 musiciens, a su éblouir tant par la beauté de la musique de Lully que par l’élégance des chevaux.  

Des extraits : http://www.youtube.com/watch?v=Veq2S5tyYQc&feature=youtu.be


Suite aux noces, les ensembles médiévaux Scholastica et Deus ex Machina en ont ému plus d’un avec l’oeuvre troublante de Hildergard von Bingen, ORDO VIRTUTUM, traitant du combat de l’âme prise entre la séduction des plaisirs passagers et la gloire éternelle des vertus célestes.

Jugement dernier de Telemann en grande finale

Le dimanche 24 juin à 19h30, en grande finale du Festival, l’Ensemble Caprice interpréta l’oeuvre grandiose de Telemann, DER TAG DES GERICHTS: LE JOUR DU JUGEMENT DERNIER.

Avant cette finale, plusieurs autres oeuvres étaient au programme...

Transformations : dernières paroles du Christ en croix

Le Festival accueilla deux versions des DERNIÈRES PAROLES DU CHRIST EN CROIX, celle de Graupner, interprétée par Les Idées heureuses, alors que le Quatuor Franz-Joseph présenta la version de Haydn.

Révélations : les jeunes de la relève

Comme de coutume, le Festival accorda une place de choix aux très talentueux et imaginatifs jeunes artistes : Flûte Alors! et ses inspirations musicales apocalyptiques ; l’Ensemble per Sonare et des musiques du 17e siècle qui égayaient les esprits en temps de peste et l’Ensemble Alkemia évoquant le début d'un temps nouveau avec des chants issus du manuscrit du 16e siècle Cancionero de palacio.

UN 10e FESTOYANT: DÉFILÉ, CONCERTS GRATUITS, ATELIERS

Outre son gala et 12 concerts payants, l’édition 10e anniversaire de Montréal Baroque offrait plusieurs activités gratuites : des concerts à la Place d’Armes (vendredi, samedi et dimanche de 12h à 18h), un défilé en partance de la Place d’Armes (samedi à 13h30), des Concerts Éclairs en fin de soirées au Café Àpropos ainsi que des ateliers et cours de maître – dont avec le virtuose de la trompette, Jean-François Madeuf.

Ce fut une grande fête... avant la fin du monde!

L'ÉDITION 2011 - PÉCHÉS CAPITAUX (23-26 juin 2011)

C'était place aux musiciens pécheurs et aux compositions inspirées par les péchés capitaux  pour cette 9e édition du Festival Montréal Baroque!

Du jeudi 23 au dimanche 26 juin 2011, Montréal Baroque conviait les festivaliers à un rendez-vous
avec des compositeurs pécheurs
dont
CARLO GESUALDO,
qui a assassiné sa femme et l’amant de celle-ci,
GEORG FRIEDRICH HAENDEL,
qui mangeait comme un porc et
consommait ses deux litres de vin par jour,
les très libertins Jean-Baptiste Lully et Johann Rosenmüller ainsi que l’alcoolique avéré que fut Wilhelm Friedemann Bach.


Le Grand Concert-ballet d’ouverture : Péchés capitaux

Renommé pour sa programmation audacieuse et originale, le Festival Montréal Baroque présentait, pour son grand concert d’ouverture, la ‘première depuis 350 ans’ du Ballet Royal de l’Impatience de J.B. Lully — oeuvre qui ne fut jouée qu’une fois (en 1661) avec Louis XIV dans la distribution!  Abordant tous les péchés, le ballet mettait en scène la nouvelle troupe de danseurs baroques Les Jardins Chorégraphiques et la Bande Montréal Baroque.

LA PRESSE : « Impressionnant mélange d'élégance et de comédie »

L’orgueil à son comble : réinventer Bach!...

Le vendredi 24 juin, le Festival a poussé le péché de l’orgueil à son comble en présentant, Orgueil et préjugés, des Concertos Brandebourgois inédits de Bach! Il s’agissait de mouvements de cantates de Bach que Susie Napper et le musicologue Bruce Haynes ont réarrangés en concertos pour la Bande Montréal Baroque.

LE DEVOIR : « Projet très malin...et réussi (qui) a emporté l’adhésion du public. Le projet part du principe que Bach puisa certains mouvements de cantates dans des concertos et que, maints concertos étant perdus, on peut en ‘ reconstituer’ en allant chercher dans le corpus des cantates des mouvements qui semblent les plus concertants. »

La gloutonnerie à son meilleur : Gala Arion

Le samedi 25 juin, le Festival célébrait le 30ème anniversaire de l’ensemble Arion avec le Gala des gloutons gourmands . L’ensemble Arion interprétait des concertos du glouton Handel et le Festival offrait des gourmandises en entremets. Suivait une prestation du célèbre pianofortiste, Robert Hill (Suisse), qui présentait Mélancolie du buveur, des polonaises de l’ivrogne WF Bach.

LA PRESSE : « Arion nous a comblé... Le double thème gourmandise-ivrognerie dépassa le cadre musical. La directrice et fondatrice de Montréal Baroque, Susie Napper, avait préparé de ses mains des ‘petits plaisirs gourmands’»

Conjurer le sort : Présenter Macbeth...et le dire!

Le dimanche 26 juin, le Festival a réussi à conjurer le sort en présentant Péché capital : Macbeth – l’histoire voulant que quiconque ose prononcer ce nom tombera victime de la colère des sorcières! L’Ensemble Caprice et le Théâtre Repercussion, se sortirent indemnes de cette soirée envoûtante qui a su combler le public!

ET BIEN PLUS!

Avant cet événement ultime du Festival 2011, Montréal Baroque offrait plusieurs autres activités ensorcelées dont de nombreux concerts intimes dans divers lieux historiques du Vieux-Montréal, des conférences portant sur les péchés et le baroque, ainsi que des soirées musicales au café Àpropos en fin de soirée.

Animation du Vieux-Montréal

Concerts gratuits à la Place Jacques-Cartier et  dans un café
Le Festival a présenté 14 concerts gratuits (vendredi, samedi et dimanche de 12h à 19h). Tous devaient avoir lieu à la Place Jacques-Cartier. Cela dit, pluie torrentielle obligeant, certains concerts furent présentés au Café Àpropos dans une atmosphère chaleureuse et détendue.

Défilé
Dimanche à 13h, le défilé en l’honneur d’Eve qui a croqué la pomme parcourait les rues du Vieux-Montréal avec des flûtistes amateurs et professionnels et des festivaliers qui ne sauraient se faire décourager par une p’tite pluie!

Animation musicale tout l’été - concerts-midi de juin à septembre
Tout comme l’an dernier, Montréal Baroque a collaboré avec la SDC  Vieux-Montréal afin de présenter des concerts midi durant tout l’été. En 2010, il y avait un concert par semaine (le mardi midi). En 2011, la SDC a doublé le nombre de concert avec deux prestations par semaine – tous les mardis et jeudis. Ce projet est réalisé en collaboration avec le Festival Off Jazz, la programmation variant de la musique  ancienne au jazz.

NOUVEAUTÉS ET PREMIÈRES

Comme de coutume, le Festival 2011 comptait des premières et nouveautés – dont des délices gastronomiques de notre directrice artistique Susie Napper.

Première montréalaise du Consort Gesualdo Amsterdam

Le Consort, fondé par Harry van der Kamp dans les années 80, tire son nom de Carlo Gesualdo da Venosa (c. 1561-1613), ce seigneur napolitain qui composait des œuvres expérimentales dans lesquelles il explorait de nouveaux moyens d'expression. Le Consort fascine par son expressivité particulière.

Première d’un nouveau programme du Consort des Voix humaines

Grâce à l’appui du Conseil des arts de Montréal, le Consort des Voix humaines a pu enrichir son répertoire des oeuvres de Giovanni Maria Trabaci. Bien qu’il n’ait écrit que pour claviers, il précise que beaucoup de ses pièces d’orgue conviennent aussi particulièrement bien à un ensemble de violes de gambe accompagné d’une harpe. C’est là l’offre proposée, et bien appréciée des Voix humaines.

Nouveau partenariat : Montréal médiéval

Dans le cadre de sa série de concerts intimes, le Festival proposait des concerts de musique médiévale. Cela répondait à une demande formulée par un tout jeune organisme qui tente de faire sa place au soleil : Montréal Médiéval. L’expérience fut enrichissante : les concerts furent de haut calibre et les publics ‘baroques et médiévaux’ furent enchantés. Une expérience certes à reprendre l’an prochain.

ENREGISTREMENTS SRC/CBC et ATMA CLASSIQUE

La CBC/SRC ont enregistré le concert du Consort Gesualdo et ATMA Classique les Brandebourgeois ‘montréalais’!

EXTRAITS DE LA REVUE DE PRESSE 2011

LE DEVOIR - Ce rendez-vous musical réunit innovation, qualité et convivialité : il y a une atmosphère Montréal baroque qui réussit, dans un esprit de partage, à abolir les frontières entre artistes et public.

LA PRESSE - Les prestations... sont celles de véritables inconditionnels du baroque

LE JOURNAL DE MONTRÉAL - Toujours amusant dans son propos, musicalement impeccable

THE GAZETTE - The attractions are considerable.

ESPACE MUSIQUE - Un happening festif annuel

LE DEVOIR -  La personnalité de Susie Napper, sa capacité à réunir autour de son projet des talents qui s’y investissent vraiment n’est évidemment pas étrangère à cette atmosphère de communion rare et précieuse (du Festival Montréal baroque). Cet investissement collectif forcené était patent lors des deux premières soirées dont le point commun était de réinventer le passé.


UN FRANC SUCCÈS
Cette édition du Festival Montréal Baroque a, comme les précédentes, connu un franc succès, comme en témoignent ses salles combles, sa revue de presse élogieuse, ses appuis gouvernementaux et privés, ainsi que ses nombreuses collaborations avec la SRC, la CBC et  les Disques ATMA Classique.

QUELQUES CHIFFRES

100 artistes

20 000 spectateurs
dont 2 500 en salles pour les concerts payants

74 activités
dont 17 concerts payants, 14 concerts gratuits,
24 midi-concerts tout au long de l’été, des conférences,
une classe de maître et des soirées d’improvisation

8 lieux de diffusion
dans le Vieux-Montréal
dont le marché Bonsecours, l’édifice historique de la Banque Royale du Canada, la Station de pompage, les chapelles Sacré-Coeur et Notre-Dame-de-Bon-Secours, le Café Àpropos et le L.H.N.C. Sir-George-Étienne-Cartier

LES SÉRIES DE CONCERTS 2011


LES GRANDS CONCERTS

PÉCHÉS CAPITAUX : Le ballet royal de l’impatience de J.B. Lully
Les Jardins Chorégraphiques et la Bande Montréal Baroque, dir. Noam Krieger

ORGUEIL ET PRÉJUGÉS : Concertos brandebourgeois inédits de Bach
La Bande Montréal Baroque, dir. Eric Milnes

MADRIGAUX D’UN MEURTRIER : Oeuvres de Carlo Gesualdo
Le Gesualdo Consort d’Amsterdam; Alex Weimann, clavicytherium

GALA DES GLOUTONS – ANNIVERSAIRE D’ARION avec des oeuvres de Haendel
Arion, orchestre Baroque

MÉLANCOLIE DU BUVEUR : Polonaises de Wilhelm Friedemann Bach
Robert Hill, piano-forte

PÉCHÉ CAPITAL : L’enfer de Macbeth au cabaret
Théâtre Repercussion, Ensemble Caprice, dir. Matthias Maute

LES CONCERTS INTIMES

LE ROI ADULTÈRE : Musique de chambre à la cour du roi Louis XV
Ensemble Masques, dir. Olivier Fortin

LUXURE POIVRÉE : Musique instrumentale de Johann Rosenmüller
Ensemble Masques

FORQUERAY FURIEUX
Mélisande McNabney, clavecin

UN DÉMON ET SON PÉCHÉ
Les Jongleurs de la Mandragore

SUPERBIA : Virtuosités sur flûtes à bec
Flûte Alors!

FLÛTE DE FLÛTE VICTOR! Conte musical pour enfants
Une production de La Nef, Suzanne DeSerres, auteure-interprète

VIRTUTES ET DIABOLUS : Concert d’oeuvres de Hildegard van Bingen
Deus ex machina

L’AMI DE L’ASSASSIN, oeuvres de Giovanni Maria Trabaci
Le Consort des Voix Humaines et Sara Lackie à la harpe double

MÉLANCOLIE MATINALE : Madrigaux spirituels de Roland Lassus
Le Studio de musique ancienne de Montréal, dir. Christopher Jackson

LE ROMAN DE F.A.U.V.E.L.
Ensembles Ysis et La Rota


AUXQUELS S’AJOUTENT

14 CONCERTS GRATUITS
À LA PLACE JACQUES-CARTIER
et
24 CONCERTS MIDI

LES ARTISTES DE CETTE ÉDITION


LES DANSEURS
DES JARDINS CHORÉGRAPHIQUE
Marie-Nathalie Lacoursière, dir
Mickaël  Bouffard, Stéphanie Brochard
Nina Richmond Goring, Marie-Laurence Primeau.


LES COMÉDIENS DU THÉÂTRE REPERCUSSION
Paul Hopkins, dir.
Danette Mackay, Anana Rydvald


LES SOLISTES
Robert Hill, piano-forte
Melisande McNabney, clavecin


LES ENSEMBLES
Arion Orchestre Baroque
Bande Montréal Baroque
Caprice
Consort Gesualdo Amsterdam (Pays-Bas)
Consort Les Voix humaines
Duo Gossage-Pagé
Ensemble DNA
Ensemble Eya
Flûtes Alors!
Jongleurs de la Mandragore
La Nef
La Sainte Barbe
La Strada
Masques
Skarazula
Studio de musique ancienne de Montréal
Ysis et La Rota


LES DIRECTEURS
Olivier Fortin
Claire Guimond
Christopher Jackson
Noam Krieger
Matthias Maute
Eric Milnes


LES CHANTEURS
Martin Auclair, Dawn Bailey
Pascale Beaudin, Marie-Annick Béliveau
Pierre-Étienne Bergeron, Ingried Boussaroque
Hélène Brunet, Maude Brunet
Pierre Cartier, Bernard Cayouette
Jacques-Olivier Chartier, Philippe Gagné
Josée Lalonde, Isabeau Proulx Lemire
Michel Léonard, Kami Lofgren
Marie Magistry, Philippe Martel
Dion Mazerolle, Erica McBurney
Julien Patenaude, Martin Quesnel
Normand Richard, Michael Schrey
Angèle Trudeau, Alain Vadeboncoeur
Meagan Zantingh


LES MUSICIENS
Thierry Arsenault, Alexis Basque
Sylvain Bergeron, Olivier Brault
Ingried Boussaroque, Stephanie Bozzini
Andrew Burn, Pierre Cartier
Mélisande Corriveau, Seán Dagher
Felix Deak, Mélanie Debonville
Suzanne De Serres, Annie Dufresne
Olivier Fortin, Nicolas Fortin
Eleanor Frey, Sophie Gent
Marjolaine Goulet, Claire Guimond
Erin Helyard, Philip Hornsey
Amy Horvey, Jacques-André Houle
David Jacques, Grégoire Jeay
Matthew Jennejohn, Kathleen Kajioka
Amanda Keesmaat, Sara Lackie
Tania Laperrière, Sophie Larivière
Vincent Lauzer, Jean-Michel Leduc
Nicolas Lessard, Margaret Little
Esteban La Rotta, Betsy MacMillan
Mélisande McNabney, Chloe Meyers
Tobie Miller, Susie Napper
Karim Nasr, Ellie Nimerowski
Pemi Paul, Marie-Laurence Primeau
Alexa Raine-Wright, Chantal Rémillard
Lucie Ringuette, Elizabeth Rumsey
Tuomo Suni, Ziya Tabassian
Daniel Thonon, Caroline Tremblay
Sari Tsuji, Benoît Vanden Bemdem
Alex Weimann



GRAND MERCI
à la SDC Vieux-Montréal,
ainsi qu’à nos autres
partenaires privés et publics,
collaborateurs, bénévoles et
membres du CA grâce à qui
le Festival Montréal Baroque est
cette magnifique fête de la musique!